Bataille

Introduction

Il s’agit d’un jeu d’enfant joué dans de nombreuses régions du monde. Aucune stratégie est impliqué – tout simplement la capacité de reconnaître laquelle des deux cartes est plus élevé en grade, et de suivre la procédure de la partie. Le jeu standard à deux joueurs est décrite en premier, puis le jeu pendant trois ou quatre joueurs, et enfin une version russe de l’appelait Ivrogne (P’yanitsa).

Bataille pour deux joueurs

Dans le jeu de base il y a deux joueurs et vous utilisez un pack standard de 52 cartes. Cartes de classement comme d’habitude de haut en bas: AKQJT 9 8 7 6 5 4 3 2. Les couleurs n’ont pas dans ce jeu.

Deal toutes les cartes, afin que chaque joueur a 26. Les joueurs ne regardent pas leurs cartes, mais conservez-les dans un paquet face vers le bas. Le but du jeu est de gagner toutes les cartes.

Les deux joueurs maintenant leur carte face en haut et de les mettre sur la table. Celui qui fait de la plus grande carte prend les deux cartes et les ajoute (face vers le bas) au fond de leur paquet. Ensuite, les deux joueurs retournent leurs cartes de la prochaine et ainsi de suite.

Si les cartes retournées sont égaux en place il y a une bataille. Les cartes liées rester sur la table et les deux joueurs jouent la carte suivante de leur pile, face cachée, puis une autre carte face vers le haut. Celui qui a le plus élevé des nouvelles cartes face vers le haut gagne la bataille et ajoute tous les six cartes face vers le bas au fond de leur paquet. Si les nouvelles cartes face visible sont égaux, ainsi, la bataille se poursuit: chaque joueur met une autre carte face cachée et une face-up. La bataille continue comme ça aussi longtemps que les cartes face vers le haut continuer à être égaux. Dès qu’ils sont différents du lecteur de carte la plus élevée remporte toutes les cartes dans la bataille.

Le jeu continue jusqu’à ce qu’un joueur a toutes les cartes et gagne. Cela peut prendre un certain temps.

La plupart des descriptions de la bataille ne sont pas claires sur ce qui se passe si un joueur n’a plus de cartes au cours d’une bataille. Il ya au moins deux possibilités:

1. Si vous n’avez pas assez de cartes pour terminer la bataille, vous perdez. Si aucun des deux joueurs a assez de cartes, celui qui s’écoule perd d’abord. Si les deux fonctionnent simultanément, il s’agit d’un tirage au sort. Exemple: Les joueurs A et B deux Sevens jouer, alors il y a une bataille. Chaque joueur joue une carte face cachée, mais c’est la dernière carte du Joueur B. Le joueur A gagne, puisque le joueur B n’a pas assez de cartes pour lutter contre la bataille.

2. Si vous n’avez plus de cartes au cours d’une bataille, votre dernière carte est retournée face visible et est utilisé pour toutes les batailles dans cette bataille. Si cela se produit à deux joueurs dans une bataille et de leurs dernières cartes sont égales, le jeu est un tirage au sort. Exemple: Les joueurs A et B deux Sevens jouer, alors il y a une bataille. Un joueur joue une carte face cachée, mais le joueur B a une seule carte, il doit être joué face. Elle est une reine. Un joueur joue une carte face cachée et c’est aussi une reine, si la bataille doit se poursuivre. reste la reine du joueur B (dernière carte B), tandis que le joueur A joue un dowmn carte face et une face visible, qui est un neuf. Le joueur B gagne la bataille et prend toutes ces sept cartes (les cinq cartes que A joué et les deux cartes que B a joué) et le jeu continue normalement.

bataille des trois ou quatre joueurs

La bataille peut aussi être joué par trois joueurs ou plus dans une grande partie de la même manière. Deal à plus grand nombre possible des cartes pour que chacun ait un nombre égal (17 pour les 3 joueurs, 13 pour le 4).

Tous les joueurs retournent simultanément sur une carte et la plus élevée remporte toutes les cartes mises au point. Si deux ou plusieurs joueurs sont à égalité pour le plus haut il y a une bataille – chacun joue son prochain carte face vers le bas, puis se présente une troisième carte. Cela continue jusqu’à ce qu’un des cartes face vers le haut est plus élevé que tous les autres, et alors que le joueur gagne toutes les cartes dans une bataille.

Notez que tous les joueurs de prendre part à une bataille, non seulement ceux qui avaient le plus de cartes.

Un joueur qui n’a plus de cartes diminue. Le jeu continue jusqu’à ce qu’un seul joueur a des cartes, et que les gains des joueurs.
P’yanitsa (Ivrogne)

Leo Broukhis contribué cette version russe de la bataille, qui, dit-il est le plus souvent joué par des enfants dans les camps d’été sur un jour de pluie.

Nombre de joueurs:
2, bien que 3 ou 4 n’est pas rare.

Deck:
36 cartes – A-K-Q-J-10-9-8-7-6 de chaque couleur. Il serait possible, mais rare, d’utiliser un jeu de 52 cartes.

Objectif:
Il existe deux versions: dans l’un des objectif est d’éviter la collecte de toutes les cartes, dans l’autre c’est le contraire – à ne pas manquer de cartes

Deal:
Toutes les cartes sont distribuées face vers le bas de manière homogène aux acteurs, qui détiennent les cartes dans des boîtes, toujours face vers le bas.

Cours de jeu:
Le jeu se compose de nombre de tours. Chaque tour est joué comme suit: chaque joueur (sans ordre particulier) tourne la carte du dessus de leur visage Pack et qu’il met sur la table. Celui qui a placé la carte plus haut rang remporte le pli, recueille les cartes sur la table, et les met au bas de son visage tasser dans aucun ordre particulier.

Le classement des cartes est de l’ACE (élevé) à six (basse), sauf que six battements un as. En d’autres termes, si un six et un as sont joué les six chiffres de la carte la plus haute et remporte le pli, mais si un six est joué un on ne joue un as de la six chefs d’accusation les plus bas en. (Si vous avez joué avec 52 cartes, il serait le 2, pas les 6, qui a battu l’as.)

Si il ya un lien plus haut pour ensuite soit:

* Tout le monde met une nouvelle carte face en haut de la carte qu’ils ont joué le tour précédent, ou
* Tout le monde donne un visage à la nouvelle carte sur le dessus de la carte qu’ils ont joué le tour précédent, puis une carte face visible.

Il doit être convenu à l’avance laquelle de ces deux méthodes seront utilisées. Dans les deux cas celui qui joue le plus élevé des nouvelles cartes face visible remporte le pli, ou s’il ya un lien le processus est répété.

Fin du jeu:
Dans une version que le perdant est le joueur qui se retrouve avec toutes les cartes à la fin. C’est l’ivrogne («avait toutes les boissons alcoolisées»). Dans l’autre version, qui perd toutes les cartes de leur premier perd et l’ivrogne («dépensé tout l’argent »).

Design By JB