Le Nain Jaune : Découvrez l’histoire et les règles de ce jeu de société culte

Le jeu de société Nain jaune, également appelé lindor à la fin du XVIIIe siècle, est un jeu de cartes avec un tableau composé de cinq cases. Il s’agit d’un jeu qui mélange le hasard de la distribution des cartes et la stratégie de construction des suites. Les règles sont simples, ce qui en fait un jeu familial très populaire. Les enfants peuvent commencer à y jouer dès l’âge de cinq ans, et il peut être joué par un nombre variable de joueurs, allant de 3 à 8. De plus, il est intergénérationnel, ce qui signifie qu’il peut être apprécié par les petits-enfants et les grands-parents, voire même par des joueurs plus âgés.

nain jaune
nain jaune

Histoire du jeu

Le jeu de société Nain jaune a une histoire intéressante qui remonte au 18ème siècle. Au départ, le Nain jaune était un personnage méchant et jaloux dans un conte cruel publié en 1698.

Le jeu a été créé en Lorraine vers 1760 sous le nom de jeu du nain ou jeu du nain-bébé. Ce nom est inspiré d’un nain appelé Nicolas Ferry, surnommé Bébé, qui était protégé par Stanislas de Pologne, duc de Lorraine. On raconte que le nain est devenu violent et cruel en vieillissant, ce qui lui a valu le surnom de nain jaune.

Le jeu du nain jaune s’est rapidement répandu dans toute l’Europe et est devenu populaire jusqu’à la Révolution française. Pendant cette période, il était également appelé le jeu de lindor. Le terme « lindor » était à l’origine le nom d’un personnage de théâtre et désignait à l’origine le sept de carreau dans le jeu du nain jaune, puis par extension, le jeu lui-même.

Dans les années 1850, l’intérêt pour les nains a été relancé grâce au célèbre général Tom Pouce, une attraction du cirque Barnum. Cela a également contribué à raviver l’intérêt pour le jeu du Nain jaune.

Après une période d’oubli après le Second Empire, le jeu est redevenu populaire pendant l’entre-deux-guerres et est depuis lors un incontournable des jeux de société.

Lire aussi :  Balatro : le jeu de cartes qui réinvente le poker

Avec son histoire riche et son gameplay amusant, le Nain jaune est un jeu qui continue de captiver les joueurs du monde entier. Que vous soyez un novice ou un joueur chevronné, il est temps de devenir un expert du Nain jaune et de profiter de moments de divertissement en famille ou entre amis.

Matériel de jeu

Le jeu de société Nain jaune est un jeu classique qui se joue avec un jeu de 52 cartes. Il comprend également un plateau de jeu avec cinq cases représentant le 10 de carreau, le valet de trèfle, la dame de pique et le roi de cœur aux quatre coins, et le 7 de carreau au centre, également appelé « Nain jaune ». Les joueurs reçoivent des jetons de différentes couleurs et valeurs (1, 5, 10 par exemple) au début du jeu. En général, chaque joueur reçoit entre 50 et 120 jetons d’une valeur unitaire pour une partie normale.

Règles du jeu

Dans le jeu de société « Nain jaune », l’objectif est de gagner un maximum de jetons. Pour y parvenir, il existe deux méthodes :

1. Ramasser les jetons misés sur le plateau en posant la carte correspondante.
2. Recevoir des jetons des autres joueurs lorsque l’on est le premier à se débarrasser de toutes ses cartes.

Pour poser les cartes, il faut former des suites dans l’ordre « as, 2, 3, 4 …. 10, valet, dame, roi », sans tenir compte de la couleur.

Préparatifs du jeu

Au début du jeu, chaque joueur reçoit un certain nombre de jetons de différentes valeurs. Ces jetons seront utilisés pour miser sur les différentes cases du plateau.

Le nombre de cartes distribuées à chaque joueur dépend du nombre de joueurs participant à la partie. Une fois les cartes distribuées, un talon de 3 à 7 cartes est laissé de côté et sera utilisé lors du prochain tour.

Lire aussi :  Comment gagner au UNO en 7 points ?

Avant de commencer le tour, chaque joueur doit placer des jetons sur les différentes cases du plateau. Par exemple, un jeton sur le 10 de carreau, deux jetons sur le valet de trèfle, trois jetons sur la dame de pique, quatre jetons sur le roi de cœur et cinq jetons sur le nain jaune. Si des jetons ont été conservés du tour précédent, ils peuvent également être ajoutés à la mise actuelle.

Déroulement d’un tour de jeu

Le jeu de société Nain jaune se déroule dans le sens des aiguilles d’une montre. Le joueur situé à gauche du donneur commence la partie en posant la première carte de son choix. Il enchaîne ensuite avec les cartes suivantes tant qu’il le peut. Lorsqu’il décide de s’arrêter, il annonce « sans… » suivi du numéro de la carte sur laquelle il s’est arrêté. Par exemple, s’il s’arrête au 9, il annonce « sans 10 ». Le joueur à sa gauche peut continuer la suite s’il le souhaite et s’il en est capable. Si aucun des joueurs ne peut compléter la suite, le joueur qui s’est arrêté commence une nouvelle suite avec la carte de son choix.

Lorsqu’un joueur pose un roi, il annonce « roi et je recommence » et entame une nouvelle suite avec la carte de son choix. Si un joueur pose l’une des cartes du tableau, par exemple la dame de pique, il annonce « dame qui prend » et récupère les jetons misés dans la case correspondante. Attention, si un joueur oublie d’annoncer, il perd la mise qui reste sur le tableau jusqu’à la partie suivante.

Le joueur qui se débarrasse en premier de sa dernière carte remporte le tour. Il reçoit des autres joueurs soit autant de jetons que le total des points qu’ils ont encore en main (chaque figure vaut 10 jetons et les autres cartes ont leur valeur faciale), soit autant de jetons que le nombre de cartes qu’ils ont encore en main. Les modalités de rémunération du gagnant doivent être convenues au début de la partie entre les joueurs.

Lire aussi :  Les fans transforment Killzone en jeu de cartes

Si un joueur parvient à se débarrasser de toutes ses cartes dès le premier tour, cela s’appelle faire opéra (ou grand opéra). En plus d’être payé par les autres joueurs, il remporte tous les jetons misés sur le tableau.

Si à la fin du tour un joueur conserve une carte du tableau en main, il doit doubler la mise. Par exemple, s’il y a 8 jetons dans la case, il rajoute 8 jetons pour la mise suivante. Tous les joueurs misent à nouveau normalement au début de la partie suivante, ce qui fait que la case contiendra alors une mise triple de la mise habituelle. Toutefois, en cas d’opéra, les joueurs perdants ne doublent pas la mise des cases dont ils ont encore la carte en main, car ces cases sont vides.

La fin de la partie

Le jeu de société Nain jaune se termine lorsque l’un des joueurs est « ruiné » et ne peut plus miser ses 15 jetons au début du tour. On peut également choisir de terminer le jeu après un certain nombre de tours ou un temps donné. Le joueur qui a le plus de jetons à la fin est déclaré vainqueur.

Nain jaune est un jeu de société populaire qui a une longue histoire. Le personnage de Lindor, qui apparaît dans le jeu, est en fait un personnage d’un conte moral de Jean-François Marmontel appelé « Le Scrupule ou l’Amour mécontent de lui-même ». L’origine du jeu remonte à loin, et il est même mentionné dans un dictionnaire des jeux datant de 1792. Si vous voulez en savoir plus sur le jeu de société Nain jaune, consultez le portail des jeux où vous trouverez des informations supplémentaires.